Le tango milonguero par Claudia

Le tango milonguero est un des styles les plus populaires du tango argentin. Il se danse dans une étreinte (un abrazo) fermée.

Il permet d’évoluer aisément sur les pistes bondées, car le couple, dans cette étreinte, peut mieux préserver son espace, sans empiéter sur l’espace des autres.

 

Le « milonguero » est un style moderne incontournable. C’est actuellement le style de tango le plus dansé à Buenos Aires. C’est le tango de l’enracinement, de la profondeur, des sensations puissantes. Dans les années 50, le tango de salon se dansait tous les samedis soirs dans les clubs des différents quartiers de Buenos Aires sous l’œil extrêmement vigilant des mères, frères et cousins de la jeune fille que le danseur aurait bien voulu séduire. Mais, quelques hommes et femmes rebelles avant l’heure, en quête de distractions un peu plus épicées, se retrouvaient dans les Milongas du centre ville pour danser librement jusqu’à l’aube. Là, nul n’empêchait le couple de s’étreindre. Et dans ces bals bondés, les danseurs évoluaient sur la piste tout serrés les uns contre les autres dans une parfaite harmonie. Le style milonguero était né.

Actuellement, le tango milonguero évolue avec les jeunes qui le dansent de plus en plus dans le monde. Ceux-ci, en développant leur improvisation, en s’amusant avec la structure du tango, avec la musique, avec le dialogue entre les partenaires, le transforment et le rendent de plus en plus créatif.

 

C’est un style accessible à tous, chacun pouvant y mettre sa propre inventivité, ses propres capacités. Il suffit d’avoir envie de danser à deux et de s’étreindre, en mettant dans l’étreinte les limites qu’on a envie d’y mettre (amitié, amour, complicité…).

 

Claudia Rosenblatt

mai 2009